Malgré la douleur, relevons la tête et combattons en aimant…

Ne nous taisons pas face à la terreur ! Ce matin, je me suis laissé porter par le besoin de partager mon ressenti via facebook. Devant les témoignages et les marques de soutien qui encouragent, je fait le choix de diffuser ma contribution sur ce blog avec le seul objectif de rappeler qu’on ne choisit pas d’être homo… Que nos jeunes ne soient pas désemparés ! Aidons les à vivre ce qu »ils sont, par le dialogue et l’amour…
Orlando juin 2016
Je suis envahi d´un sentiment de tristesse depuis hier soir. La terreur et la haine ont frappé ceux qui ont fait le choix de vivre leur homosexualité. Orlando, fusillade la plus meutrière de l’histoire contemporaine des États Unis, est avant tout un acte homophobe qui me fait penser que nous devons aujourd’hui accompagner nos jeunes et leur dire « n’ayez pas peur ! ». Chacun doit pouvoir vivre son identité sexuelle sans honte, mais bien naturellement, légitimement…
J´ai en tête que de nombreux jeunes ( garçons en particulier )mettent encore aujourd’hui fin à leurs jours parcequ´ils se découvrent homosexuels…. Notre société occidentale est indéniablement plus tolérante qu’hier mais la vigilance reste de mise. L’actualité nous le rappelle cruellement.
La lutte contre toute forme de discrimination reste bien entendu un combat du quotidien.
Pour ma part, je ressens ce matin le besoin de rappeler que je suis gay. Je ne l’ai jamais exprimé par écrit, publiquement… Je ne souhaite pas faire un exercice d’égocentrisme déplacé via Facebook mais je veux dire aux jeunes qui nous entourent : soyez vous-même !
Depuis ma majorité, je mesure la chance qui est la mienne de n’avoir jamais fait l’objet de reproches ou autres rejets, tout du moins devant moi…. Je vis dans une démocratie, même fragile, où il est possible de vivre comme l’on est…. Ce qui est loin d’être le cas à travers le monde. On tue encore de nos jours des homosexuels… Notre pays n’est pas à l’abri.
Je souhaite que la jeunesse gay et lesbienne de notre pays ne vive plus ce que moi et ceux de ma génération ont du subir à l’heure du collège et du lycée : vexations, moqueries et autres insultes malgré l’obsédante volonté de taire et cacher sa différence.
Mobilisons-nous et rassurons nos jeunes : chacun a le droit d’aimer comme il a envie d’aimer. Ne cédons pas devant la terreur ! Saisissons-nous de l’actualité pour parler à nos proches, à nos jeunes et rappeler que nous ne choisissons pas notre orientation sexuelle et qu’à ce titre, elle doit être vécue pleinement et sans honte !

Lire la suite