Une bonne année sportive a tous !

Dans sa dernière newsletter, Ti ar Vro Kawan a formulé ses voeux d’une manière sympathique, je la reprends volontiers : « Ur bloavezh mat a hetan deoc’h, bara ‘leizh ar forn ha karantez ‘leizh an dorn ! » – Je vous souhaite une bonne année, du pain plein le four et de l’amour plein la main ! »

La période des voeux est bien entamée; elle se poursuivra jusque fin janvier.C’est un rituel auquel n’échappe aucune commune, aucune administration. Il est l’occasion, c’est vrai, de rencontres lors des différentes cérémonies.

Bonne année donc… et que peut-on se souhaiter ?

received_1125143154268858

Dimanche dernier s’est déroulée au jardin public de Guingamp « La Galoupadenn ». Un grand coup de chapeau aux organisateurs qui permettent, à travers cette manifestation, de réunir des fonds au profit d’un orphelinat d’Haïti. J’y ai couru avec des centaines de personnes la Guingampaise (21 km) : un moment de fraternité à travers le sport. Merci à l’Echo pour cette photo.

J’ai bien envie de faire part de mon expérience personnelle : celle de la découverte d’une pratique sportive régulière ! Il y a un peu plus de deux ans, en octobre 2014, un samedi matin alors qu’il faisait beau, j’ai soudainement pris l’initiative de ressortir des armoires un vieux short improbable et une vieille paire de tennis pour répondre à une étonnante envie irrépressible d’aller courir !!!! Je suis allé sur les berges du Trieux 20 minutes durant et suis rentré avec une satisfaction nouvelle : celle de m’être dépenser physiquement. j’ai remis « les couverts » le samedi suivant et de fil en aiguille je me retrouve aujourd’hui à courir trois fois par semaine, le matin, souvent avant d’aller travailler. Alors oui, c’est un phénomène de mode… ou disons plutôt qu’il y a de plus en plus d’adeptes qui découvrent les vertus de l’effort physique.

Au-delà des traditionnels voeux de bonheur, réussite, etc… je retiendrai celui d’une bonne santé pour tous ! Et rien de tel que de faire du sport : pour soi, pour le plaisir.

De plus en plus de projections établissent que la politique de santé de demain doit reposer essentiellement sur la prévention, plutôt que de concentrer tous les efforts sur le curatif ! Le sport fait partie incontestablement de ces enjeux !! Alors faisons du sport, chacun à son niveau, pour son plaisir, sans objectif de performance systématique. Faisons du sport pour notre bien-être, pour notre santé.

20161009_110632

coup de chapeau également aux organisateurs de la Rose espoir à PLoumagoar chaque automne : un événement dédié à la prévention du cancer du sein auquel j’ai le plaisir d’assister depuis trois ans … comme spectateur. J’arbore avec fierté, dès que je cours, la fameuse casquette rose !

Je conclurai avec un clin d’oeil politique : pour 2017, je crois profondément en la dynamique « En Marche ! » d’Emmanuel Macron. Il a l’âge de son ambition, il est la nouveauté et l’envie de changement le protège. Il veut proposer un nouveau contrat aux Français en dépassant les clivages. On lui prête une vision, ce qui est rare en politique. Emmanuel Macron agrège. Il est nouveau, n’a pas de passé politique, pas de reniement, pas de parti…
Dans son programme qu’il commence à présenter (il sera en Bretagne, demain lundi, à Quimper), une mesure innovante, simple à mettre en place illustre le propos de mon article : faire que les jeunes professionnels de santé, dans le cadre de leur parcours de formation, puissent le temps de 3 ou 4 mois, pouvoir agir en milieu scolaire ou dans l’entreprise pour y faire de la prévention : que les étudiants puissent intervenir dans les écoles, que les infirmières puissent effectuer des dépistages dans le monde du travail !!
Encore une fois, à vous lecteurs de ce blog, je vous souhaite une bonne année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

merci de réaliser ce calcul pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.