Projet de réhabilitation de la Vallée de Cadolan : une réunion publique à l’attention des riverains

Ce soir s’est tenue à Ploumagoar une réunion publique qui a réuni plus de 80 personnes. Son objet : présenter aux riverains de la Vallée de Cadolan habitant à la fois sur Guingamp et Ploumagoar un projet de réhabilitation dont l’objectif premier  est de parvenir à réduire les risques d’inondation par le ruisseau de Kergré. Porté par le Smega (syndicat chargé de l’environnement) et la Communauté de communes, l’idée est de débuser (mise à ciel ouvert) le cours d’eau, le remettre dans son lit d’origine afin de lui permettre de « déborder » et investir la vallée lors de fortes précipitations. Comme l’ensemble des communes de la cdc, la ville de PLoumagoar s’est fortement urbanisée. Ce qui s’est traduit par une imperméabilisation des sols, un busage des cours d’eaux  qui ont favorisé les inondations.

20160921_181154

Au delà de cette première réflexion portant sur le cours d’eau, la volonté des élus a été de faire de cette vallée un espace naturel, un espace de loisirs et de détente à l’attention des riverains. Pour ce faire, une commande a été faite à 3 étudiants de l’UCO en licence d’Aménagement du paysage. Il sont fait une proposition qui a été présentée et validée par les élus et le smega. Ce soir l’idée était de soumettre à la population ce projet afin d’avoir une première réaction, une série d’observations et de propositions. Dit autrement, nous étions dans une temps de concertation citoyen auquel les riverains ont répondu présent. En présence du maire de Guingamp et de Mme Guillaumin, Adjointe de Ploumagoar, cette réunion publique a été très bien vécue dans le sens où une présentation relativement détaillée du projet a été faite.

20160921_181126

Emmanuel Thérin, technicien du Smega, venu présenter le contenu du projet tel qu’il est a jour d’aujourd’hui pensé.

Ce que je retiens de cette séance c’est une observation d’un riverain qui nous a rappelé qu’avant d’entrevoir un espace aménagé dédié à la ballade et aux loisirs, il faut avant tout se concentrer sur la première étape de restauration du cours d’eau et se laisser un temps certain pour voir comment le ruisseau va « réagir »dans son  nouveau lit, quitte à revoir le calendrier de programmation des travaux. L’enjeu de la reconstitution du milieu naturel a été très bien compris par les personnes présentes. Il a été proposé de diffuser via les sites internet des deux villes le diaporama projeté au cours de cette réunion afin de permettre aux personnes absentes mais intéressées par la suite à donner de pouvoir prendre pleinement connaissance du projet.

20160921_182900

Concertation, information restent des principes essentiels pour associer les citoyens aux projets portés par les collectivités. Affaire à suivre….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

merci de réaliser ce calcul pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.