Aller au contenu

Depuis plusieurs semaines en France, et dans notre territoire, s’exprime un mouvement de revendications sociales inédit et singulier. Comme l’ensemble de mes collègues parlementaires de la majorité, j’entends ce mouvement de mécontentement. C’est pourquoi, en parallèle des actions menées localement par les manifestants, j’ai souhaité m’inscrire dans une démarche de dialogue en allant à la rencontre des Gilets Jaunes au rond-point de Kernilien et en me rendant disponible pour écouter les témoignages de chacun à ma permanence ou plus récemment à la mairie de Saint-Nicolas.
Je retiens les attentes fortes en termes de pouvoir d’achat et de réduction des inégalités.

Depuis 18 mois, des mesures sociales importantes ont été mises en place par le gouvernement : relèvement du minimum vieillesse, augmentation de l’allocation adulte handicapé et de la prime d’activité, exonération de 30% de la taxe d’habitation, remboursement progressif de 100% des frais dentaires, d’optique et d’audiologie...
Malgré cela, le sentiment de « ne plus pouvoir s’en sortir financièrement » est ressenti fortement au quotidien par de nombreuses familles. Il faut pouvoir davantage répondre à ces préoccupations.

Les prochains jours et les prochaines semaines doivent permettre de créer à tous niveaux les conditions de dialogue et de respect mutuel afin de trouver des solutions durables pour résoudre la crise que nous traversons. La prise en compte des spécificités d’une ruralité en souffrance doit être un élément de la réponse qui sera apportée par le gouvernement.

Sans contester à quiconque le droit de manifester, j’en appelle toutefois à la responsabilité de chacun de ne pas perturber davantage l’activité économique des enseignes et commerçants locaux. A quelques semaines de la période de Noël, la perte d’un week-end supplémentaire de chiffre d’affaires fragiliserait encore un peu plus une situation déjà critique pour beaucoup d’entre eux.

Article du Ouest-France du 1er mars 2018

Monsieur Guéguen, maire de Plouguernével, en charge des questions de santé du Pays Centre-Ouest Bretagne a souhaité réagir à l’une des questions écrites que j’ai posées à la Ministre de la Santé relativement aux Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) et la restructuration de l’offre de soins.

Je tiens à rappeler à M. Guéguen que je suis et que je resterai disponible pour échanger de vive voix avec lui sur les enjeux de santé. Je n’ai connaissance que partiellement de sa réaction écrite par voie de presse. Je préfère, pour ma part, la démarche constructive de deux élus en charge des questions de santé à GP3A et que je rencontre, à leur demande, lundi prochain. L’enjeu de la Santé est suffisamment fort pour épargner nos concitoyens de toute posture politique reposant sur les seules lamentations et interprétations caricaturales. Je sais le maire de Plouguernével soucieux et inquiet du devenir de l’organisation territoriale des offres de soins. Plutôt que de dénoncer et déformer ma démarche en direction de la Ministre, je l’invite à réunir nos forces pour informer Mme Buzyn, avec l’ensemble des élus, de notre volonté de participer à l’effort de transformation des GHT de notre territoire et dont l’organisation n’est pas finalisée. ...continuer la lecture de "Jouons collectif !"

Récemment, j’ai été co-signataire d’un courrier adressé à Mme la Garde des Sceaux au sujet de la réforme de la carte judiciaire.

A travers notre démarche, nous souhaitions l’alerter sur les conséquences d’un détachement du barreau de Nantes de la Cour d'appel de Rennes au profit de celle d'Angers. Ce transfert pose question et soulève des nombreux enjeux liés à l’efficacité de notre justice. Mais surtout il appartient de conserver ce périmètre d'action à l 'échelle de la Bretagne historique !

Je note toutefois que la Garde des Sceaux a affirmé qu’aucune juridiction ne serait fermée, ce qui est un signe positif.

Courrier des Parlementaires Bretons à Mme Belloubet - Carte judiciaire - 06.02.2018

La période des vœux est une période propice pour évoquer à la fois les travaux législatifs des 6 derniers mois à l’Assemblée et ceux à venir. C’est pourquoi j’ai fait un point presse hier au cours duquel je me suis également exprimé sur l’actualité du territoire.

Les quotidiens ont retenu essentiellement ma position sur ce qui est désigné comme étant « le grand Guingamp ». Cette expression est maladroite car elle conforte l'idée défendue par certains d'un centre aspirant sa périphérie. Ce n’est pas ma vision,je lui préfère l'expression de Commune Nouvelle portant sur une seule et même entité où chaque composante fait partie d'un tout... Rappelons que dans chaque commune déléguée siège un maire délégué, une mairie annexe, un conseil de la commune déléguée avec des compétences propres et un budget associé… une charte à valeur morale peut même être adoptée. ...continuer la lecture de "Point presse : réfléchissons aux communes nouvelles"