Aller au contenu

Mardi, j'ai eu l'occasion d'interpeller le Ministre de l'Education nationale sur le nombre de postes octroyés au concours 2018 d'enseignants du premier degré dans les réseaux associatifs d'enseignement des langues régionales. Avec 30 autres députés, à l'initiative de Paul Molac, nous l'avons également questionné par écrit. Nous allons redoubler d'efforts pour que la reconnaissance des langues régionales franchisse un nouveau palier.

...continuer la lecture de "Postes d’enseignants dans les réseaux associatifs d’enseignement des langues régionales"

Il y a six mois, il était encore instituteur dans une école bilingue à Guingamp. En juin dernier, Yannick Kerlogot a été élu député de la quatrième circonscription des Côtes-d'Armor. Après être passé chez les Verts, il a décidé de se porter candidat sous l'étiquette La République en marche pour les élections législatives, après l'élection d'Emmanuel Macron. Il a expliqué combien il avait confiance dans le projet porté par le président de la République. S'il a reconnu que la décision de réduire le nombre d'emplois aidés était « brutale », il a précisé qu'il n'était pas inquiet pour Diwan pour autant.Ronan Hirrien donnera quelques explications sur le travail d'un député ou sur le parti LREM, Yann-Herle Gourves est allé à Scrignac apprendre à faire des crêpes avec Marie-Annick et on écoutera un live du duo Hamon-Martin, accompagnés par Annie Ebrel et l'orchestre symphonique de Bretagne (OSB).

Retrouvez l'émission Bali Breizh du 9 décembre 2017

Emmanuel Macron s'exprimant devant la commission éducation cultureJeudi les députés de la Commission Education (LaRem) à laquelle j'appartiens ont pu échanger avec le Premier Ministre sur les mesures prises en lien avec le 1er cycle universitaire.
Ce soir nous avons été invités par le Président de la République pour entendre ses priorités en matière éducative, culturelle et sportive. A l'issue d'une prise de parole fleuve (1h30) articulée autour de 3 axes ( émancipation, engagement et rayonnement),un dialogue s'est instauré avec les députés. Pour ma part, j 'ai retenu entre autre la volonté du Président de réconcilier deux sphères aujourd'hui distinctes et ne dialoguant pas : celle de l'enseignement et celle de l'apprentissage.
Je suis obligé de reconnaitre que j'ai été saisi par son dynamisme, sa verve, sa volonté de convaincre, toujours en s'appuyant sur des mesures concrètes (pêle-mêle: dédoublement des classes de CP, développement de la musique a l’école via les chorales, fin du système de sélection à l 'université par le tirage au sort, instauration du Pass Culture, ouverture des bibliothèques le dimanche, restauration du petit patrimoine dans les Communes à faibles ressources, réforme du service public de l'audiovisuel en l'adaptant davantage aux supports numériques utilisés par les jeunes...).
Cette soirée m'a donné la pêche ! ☺

Yannick Kerlogot dans la cour de l'Elysée La commission Education Culture dans les salons de l'Elysée

Edouard Philippe reçoit la commission EducationLa Commission Éducation, à laquelle j'appartiens, a été reçue à Matignon pour échanger avec le Premier Ministre et Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement Supérieur.

En l'espace de quelques semaines et après échanges avec les différents partenaires des universités, une série de mesures concrètes sera appliquée dès la rentrée prochaine :

- Mieux accompagner l'orientation au lycée via 2 professeurs principaux en Terminale
- Suppression de la sélection par tirage au sort, les étudiants exprimeront 10 vœux non hiérarchisés mais pourront prioriser les réponses obtenues via la nouvelle plateforme numérique "Parcoursup" (testée et opérationnelle)
- Fin de la cotisation sociale étudiants (217€) adossée au régime général
- Licence adaptée à chacun ( en 2, 3 ou 4 ans)
- 60 000 logements étudiants en 5 ans...