Aller au contenu

Covid-19 : Mesures de confinement et plan de soutien économique

Lundi 16 mars, dans une deuxième allocution solennelle au Peuple français, le Président de la République nous a tous enjoints à faire preuve de responsabilité et de discipline pour conserver une distanciation sociale et limiter au maximum nos déplacements. Il a annoncé qu'à partir du mardi 17 mars à midi des mesures de confinement devront être observées et ce pendant au moins 15 jours. Respecter scrupuleusement ces règles est le moyen le plus efficace de ralentir la propagation du covid-19.

Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, s'est exprimé dans la foulée lundi soir et mardi matin pour préciser le cadre de ces mesures et a appelé au civisme collectif. Le message est clair : "Pour sauver des vies, restez chez vous".

Durant tout le temps que durera le confinement, 100.000 policiers et gendarmes seront déployés sur l'ensemble du territoire. Leur mission consistera à vérifier que chaque personne, particulier ou professionnel, est bien en possession d'une attestation dérogatoire de déplacement en cas de sortie. Ce document obligatoire à présenter aux forces de l'ordre en cas de contrôle est à télécharger ici.

Les déplacements sont interdits sauf dans les cas indiqués sur le site du Gouvernement. Un arrêté pris le 15 mars dernier liste quant à lui les lieux et établissements ne pouvant plus accueillir de public jusqu'au 15 avril 2020.

Dans son allocution du lundi 16 mars, le Président de la République a également exprimé avec force que l'Etat jouera pleinement son rôle aux côtés des entreprises et de leurs salariés, mais aussi des indépendants, afin de prévenir toute casse économique et sociale.

Bruno Le Maire était l'invité de la Matinale de la RTL ce mardi 17 mars. Il a détaillé l'ensemble du plan de soutien à l'économie mis en place par le Gourvernement. Cliquez pour réécouter le ministre de l'Economie.

Les aides exceptionnelles mises à la disposition des entreprises pendant l'épidémie de Covid-19 sont aussi accessibles aux associations employeuses et à leurs salariés.

Les services de l'Etat s'adaptent aussi rapidement que possible à l'évolution de la situation et des mesures immédiates de soutien (remises d'impôts, délais de paiement, rééchelonnement, chômage partiel, etc.) sont mises en place à destination des acteurs économiques. Un numéro et un mail sont à leur disposition pour informations par région.
En Bretagne : bretag.continuite-eco[@]direccte.gouv.fr ou 02 99 12 21 44.

Concernenant spécifiquement l'indéminisation du chômage partiel, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a déclaré que "les entreprises ont 30 jours pour faire leur déclaration avec effet rétroactif. Le chômage partiel ne nécessite pas de démarches des salariés. C'est l'entreprise qui est en charge du signalement au ministère du Travail". Par ailleurs, elle a précisé que les salariés toucheraient 84 % de leur salaire net, 100 % pour les employés au SMIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

merci de réaliser ce calcul pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.