Aller au contenu

Le Président de la République Emmanuel Macron s'est adressé jeudi 12 mars, à 20 heures, à l'ensemble des citoyens de notre pays sur la crise du Covid-19.

Il a su trouver les mots de responsabilité et de solidarité. Un grand discours à la fois rassurant et ferme sur notre capacité collective à affronter ensemble cette épreuve inédite. L'Etat est pleinement mobilisé pour la protection de tous.

Principales annonces :

  • Crèches, écoles, collèges, lycées et universités fermés à partir du lundi 16 mars pour une durée indéterminée
  • Entreprises : report des cotisations et impôts de mars sans justification ni formalités ni pénialités ; appel à laisser les employés travailler de chez eux ; indemnisation par l'Etat des salariés mis en chômage partiel
  • Un plan de relance national et européen en préparation pour éviter la catastrophe économique
  • Respect impératif des gestes barrière pour endiguer la propagation du virus
  • Report de 2 mois de la trève hivernale
  • Soutien aux personnels soignants
  • L'Etat protègera la population "quoi qu'il en coûte"

Le Président de la République a également indiqué que les élections municipales du 15 et 22 mars sont maintenues.

Ré-entendre le discours en intégralité en vidéo (ci-contre) ou le lire en version rédigée.

Un blog permet de partager ses envies, ses coups de coeur, ses coups de gueule... J'ai lu, il y a quelques semaines déjà, un livre dont j'ai envie de faire la promotion. A un an des élections présidentielles, il apparaît d'autant plus pertinent et visionnaire : "Et si on arrêtait les conneries - plaidoyer pour une révolution politique" (fayard) : morceaux choisis...

couverture

...continuer la lecture de "« A la vérité, nous sommes tous bi… » Un livre pour ce week-end ? Il est tout trouvé !!"

20150812_16420720150812_12210520150812_11385620150803_161442Chaque été, quelques rdv incontournables...Sans être un amateur de peinture éclairé, j'aime prendre le temps (trop rarement malheureusement) de déambuler dans les galeries, à la recherche de la surprise : quand une toile, d'un coup d'un seul, vous happe et ne vous lâche plus...

A commencer par la Fondation Leclerc à Landerneau bien sûr (après Miro, Dubuffet, l'expo de Giacometti était remarquable elle aussi.... un monde !!). Autre lieu qui vaut le détour : l'Ecole des Filles de Françoise Livinec à Huelgoat : je suis tombé sous le charme des vaches de l'Américaine Zuka, sans oublier la galerie d'Hervé Avner à Pont Aven,un peintre qui décline la Bretagne en rappelant un certain Gauguin.... effet des couleurs acidulées assuré !!

A 10 ans, je pénètre pour la première fois au local du Bagad de Guingamp (alors situé dans l actuel bâtiment de pierre au fond de la place du petit Vally) où je suis accueilli  par un certain Jean Pierre Ellien qui m'apprend, militant breton insatiable, le solfège et très vite la bombarde.... Pendant 10 ans je vais connaître l'esprit des concours de la 2nde catégorie de la Bodadeg ar Sonerion, voyager en Espagne, en Sardaigne, en Irlande...Tout en enseignant, à mon tour, les rudiments de l'instrument à quelques élèves....

Le temps passe....Je découvre par la suite la magie de la harpe celtique que j'apprends auprès d'Anne Auffret à Bulat Pestivien pendant 4 ans...avant de jouer de la bombarde et de la harpe au cercle celtique Kroaz Hent Gwengamp que je vais présider pendant 8 ans.

Le temps passe et, suite à la sollicitation d'Iwan Ellien, je retrouve les joies du concours en allant à Lorient participer au concours organisé par la confédération Sonerion. Au delà de la prestation avec le bagad de Guingamp, je renoue avec le plaisir de pouvoir écouter les bagadoù de première catégorie : la Kevrenn Alré, l'époustouflant bagad de Vannes et le maestro Roland Becker dirigenat le bagad d'Elven... un vrai bonheur... C'est une chance d'avoir dans notre région une culture identitaire aussi forte, capable d'évoluer entre tradition et modernité...

filets Bleus 201520150816_190458bagad Elven aout 2015 FIL20150808_150620